You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

Michael Snow


Scraps for the Soldiers

« J’ai hérité ce livre de ma tante, Dimple F.Snow (1896-5 janvier 1978). Ses deux frères Gerald Bradley Snow (mon père) et Geoffrey Snow ont fait la guerre de 1914-1918. Geoffrey y est mort.
Sans doute ma tante Dimple n’a-t-elle jamais eu l’intention d’envoyer ce scrap book aux deux soldats. En 1921, elle le remplit de photos prises entre 1913 et 1921 et le garda.
Ce livre conserve la trace d’événements de la guerre lointaine mais, surtout, de vacances d’été dont les images résonnent encore des rires heureux au bord d’un lac.
La province de l’Ontario est une région de lacs superbes, surtout aux environs de Haliburton et Muskoka. Dans les années 1900, on construisit quelques grands hôtels de luxe dans ces régions restées très sauvages. De Toronto, on y allait en train.
Mon grand-père, A.J. Russell Snow, avocat, aimait beaucoup passer des vacances d’été avec certains de ses enfants au Royal Muskoka Inn, où l’on pouvait pêcher, jouer au tennis ou au golf, bien manger, danser, etc. Il y allait souvent avec ma tante Dimple, mais aussi avec ma tante Enid (1898-1976).
Ces photos enregistrent le bonheur des gens fortunés (malgré la tragédie de la guerre en Europe) à une époque (approximativement des années 1890 à 1940) où Toronto avait son caractère anglophone bien à elle (pas anglais, malgré sa grande loyauté envers l’Empire, mais pas américain non plus). » Michael Snow

2007
Cologne
30,5 x 24 cm
agrafé
Edition limitée de 1000 exemplaires.

45 €

Biographie of the walking woman/ de la femme qui marche 1961-1967

A la fin de 1960, Michael Snow réalisa plusieurs découpages naturalistes de figurines en carton en utilisant le mur comme arrière-plan. Au début de 1961, il dessina – puis découpa avec un couteau – la silhouette de profil d’une femme marchant, haute de 152 cm, dans un rectangle reproduit dans un morceau de carton. Aucun modèle ne fut utilisé. Conscient qu’il possèdait là un pochoir positif et négatif, et que cette figure en deux dimensions était facilement reproductible, il décida d’utiliser cette découpe « mère » (ce patron) pour produire des variantes de surface (mais pas de contours) et de situation. Cette découpe n’était pas destinée à des usages imprévus, mais une fois réalisée, de nouvelles possibilités continuaient à inspirer l’artiste. Tout son travail, entre 1961 et 1967, utilise le profil ou la silhouette de la découpe originale aussi bien comme outil que comme sujet. (…) Le livre Biographie est un travail de 2004 sur La Femme qui marche qui consiste en la juxtaposition et l’ordonnancement séquentiel d’une sélection de ces documents photographiques délibérés, inopinés ou aléatoires – conjuguant les apparitions ordinaires et sublimes de La Femme qui marche. C’est une Biographie non chronologique à la Finnegan’s Wake.

2004
Bruxelles
21 x 24 cm
Broché

Price on Request