You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

Lancement Revue Fax #5, Dieudonné Cartier
May 18 — May 18, 2019

Revue_Fax :

Revue_fax est une édition-exposition de contenus gravitant autour des œuvres. Elle propose une association libre et idéale de ce qui constitue une archive de l’histoire de l’art. Elle reproduit et questionne le statut des documents permettant la diffusion des œuvres et interroge les circuits et modes de diffusion qu’elles empruntent.
Revue_fax s’inscrit dans la sphère analytique des œuvres qu’elle aborde.
A chaque numéro un nouveau collaborateur est invité, elle est tirée à cinquante exemplaires sur papier thermique sous forme d’installation et de performance.

Revue_Fax N°005 :

Revue_fax N°005, en collaboration pour ce numéro avec Elise Audeçon : Pensé et organisé comme une partie de Ping-Pong, le sujet de ce cinquième numéro porte autant sur l’idée de ce que nous nommons « La Peinture » que sur la peinture comme « idée ».
-
En 2014, l’artiste français Dieudonné Cartier crée le projet The Office of Gravitational Documents. Sous la forme d’un bureau de recherche, ce dispositif a pour vocation de réunir des éléments constituant une archive des processus et des protocoles de création.
Mêlants projets de recherche théorique et plastique, ce bureau d’investigation a pour principe la mise en scène du travail. À la fois comme expérience performative de recherche et de production mais aussi comme moyen de révéler et d’interroger le hors-champ de la création artistique en considérant par exemple l’exposition comme espace de travail.
Ce projet est d’autre part conçu comme une plate-forme collaborative, organisé essentiellement autour des notions d’adresse et de contribution. En 2015 par exemple, l’exposition The Office of Gravitational Documents #FAX à la galerie Laurent Mueller à Paris réunie et assemble plus de 380 fax envoyés par 45 artistes aux heures d’ouverture de la galerie afin de constituer une publication « in-progress » sur la notion de hors-champ. C’est également sur ce principe d’adresse, de contribution, d’archive, de reproduction et de publication que The Office of Gravitational Documents participe à l’exposition House of dust by Alison Knwoles au CNEAI= à Paris en déployant The Office of Gravitational Documents #THE_HOUSE_OF_DUST.
C’est à partir de 2016 qu’il entame une collaboration approfondie avec l’artiste et théoricien Jean-Baptiste Carobolante autour de The Office of Gravitational Documents #Neptune, tout d’abord dans une exposition à la galerie MonChéri ; puis en avril 2017 à la galerie Deborah Bowmann à Bruxelles ; et enfin en juillet 2017 à la galerie Florence Loewy à Paris. Cette collaboration conduit depuis à une recherche simultanée entre théorie et forme, texte et image, exposition et publication.
En 2018, il réalise au Château d’Oiron – Centre des Monuments Nationaux l’exposition Artificialia & Mineralis (laboratoire archéologique), dans laquelle il interroge, après avoir suivi une équipe d’archéologue sur de multiple chantiers de fouilles durant plusieurs mois, les pratiques et protocoles scientifiques.

Dieudonné Cartier (1988) interroge les divers principes de production, de reproduction et de diffusion des œuvres à travers l’édition, le multiple ou l’installation liée aux notions de documentation et de publication. L’artiste propose ainsi d’en réinterpréter les modes d’apparitions et d’en modifier le statut. En 2014, il crée le projet The Office of Gravitational Documents. Sous la forme d’un bureau de recherche, ce dispositif a pour vocation de réunir, des éléments constituant une archive des processus et des protocoles de créations.
Depuis 2010, il a participé à de nombreuses expositions collectives, dont Convivio ou la plastique culinaire (commissariat Fabien Vallos, centre d’art Micro-Onde, 2011), Laetitia in convivio (commissariat Fabien Vallos, CNEAI=, Paris, 2011), Le Royaume & l’Exil (commissariat Christophe Le Gac,Galerie Backslash, Paris, 2011), Une Lettre arrive toujours à destinationS (commissariat Sébastien Pluot, La Panacée, Montpellier, 2014). Il participe au projet et expositions Chrématistique avec les commissaires Jérémie Gaulin et Fabien Vallos (2012-2014), il fait également partie des expositions Art by Telephone… Recalled (commissariat Sebastien Pluot et Fabien Vallos, 2012-2014), Mer. Station 17: A New Spirit in Booking (commissariat Luc Derycke, Cultuurcentrum Strombeek, 2015) ou encore Xerox (commissariat Gregory Lang, Société, Bruxelles, 2016), Reading on the ceiling (commissariat La Houle et Rebekka Seubert, Galerie 21, Hambourg, 2017) et The House of Dust by Alison Knowles (commissariat Sylvie Boulanger, Maud Jacquin et Sebastien Pluot, CNEAI=, Paris, 2017). En collaboration avec l’artiste Brice Raphalen, il développe entre 2011 et 2013 un projet curatorial sous le nom de Cycle d’expositions temporaires et aléatoires 200×75.

photo : Revue_Fax N°004

21 x 38 cm, 20 p. impression sur papier thermique, 25+25 ex., 2016.
Installation : fax, bois, mousse, documents originaux et fac-similé, dimension variable.
Salon du Salon #8 (Salon du Salon, Marseille).
(Revue_Fax N°004 en collaboration pour ce numéro avec Marie Gautier) .
© Dieudonné Cartier – crédit photographique : Philippe Munda