You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

SIGNATURE Peter DOWNSBROUGH
March 10, 2007

Figure majeure de l’art contemporain, dont le charisme tient à l’économie de ses moyens d’expressions autant qu’à leurs diversités formelles, Peter Downsbrough est un artiste que la critique comme le public eurent longtemps du mal à situer. Opérant depuis le début des années 70 dans le sillage du minimalisme, au croisement de l’art conceptuel et de l’art concret, il fait partie des rares artistes qui n’ont pourtant pas eu à faire valoir d’étiquette pour s’imposer sur la scène internationale. Sa réputation, Peter Downsbrough la doit à la cohérence extrême d’un système artistique fondé sur la notion de position et de cadrage. Si tout à commencé avec les fameuses Two Poles et Two Pipes qui marquaient avec deux parallèles verticales les premiers sites et architectures, sa réflexion sur l’espace comme lieux, distances, situations, territoires, contextes ou langages, s’est poursuivie avec les Wall Pieces et les Room Pieces qui en plus des tubes avaient recours à l’adhésif noir, en ruban ou lettrage selon qu’il se servait de lignes ou de mots. Le cadrage, la symétrie, la perspective, la polarité sont autant d’aspect du regard qu’exploitent ses nombreuses partiques : sculpture, photographie, commande publique, livres, films et même pièces sonores. Toujours ouverte, son œuvre à première vue abstraite s’avère aussi politique, sensible qu’elle est au rôle du public, à l’importance du point de vue, donc forcément de la critique.

 

Marie-Thérèse Champesme est enseignante d’histoire de l’art à l’Université et commissaire d’expositions indépendante. Elle a travaillé avec Peter Downsbrough à plusieurs reprises : d’abord à la Galerie de l’ancienne poste à Calais, puis au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles où elle organisa notamment en 2003, l’exposition POSITION, présentée ensuite à l’espace de l’Art Concret de Mouans-Sartoux et au Muzeum Sztuki de Lodz.