You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

Les récits proches mentent
May 25 — June 19, 2013

Un projet en collaboration avec la galerie ACDC.

We present Julien Nédélec’s first personal exhibition in Paris, in collaboration with the ACDC gallery.

Photo © Aurélien Mole
See available works :
FR

Intitulée Les récits proches mentent, cette exposition s’attache à dévoiler quatre oeuvres récentes qui gravitent autour du papier et de l’édition, deux composantes majeures du travail prolifique de l’artiste.Poétique et protéiforme, l’oeuvre de Julien Nédélec explore avec ingéniosité les champs tels que ceux du langage, de l’archive ou encore des classifications. Nourri de références à l’histoire de l’art, aux mathématiques et à la littérature, son art « de curieux » navigue habilement aux frontières des médiums. L’artiste les sonde, les examine et en joue lorsqu’il questionne par exemple les rapports entre unique et multiple.Les quatre pièces de Julien Nédélec présentées sont construites autour d’éléments et de notions clés tels le papier, la compilation, l’archivage, le livre d’artiste…

La pièce Retitrer (2012) est un ensemble de 34 photographies des doubles pages du livre Titrer précédemment publié aux éditions Zédélé. Sur un modèle inspiré d’une liste réalisée par Richard Serra en 1967-1968, Julien Nédélec a répertorié des verbes d’action s’appliquant à sa propre pratique, et plus particulièrement à son rapport au papier : déchirer, gratter, froisser, fendre… Devenu un protocole de travail, ces actions ont été réalisées, les résultats ensuite photographiés et rassemblés dans un ouvrage entre livre de photographie et de sculpture.

Avec Retitrer, Julien Nédélec renverse la logique en faisant d’un multiple la matrice d’une oeuvre unique. Le livre des très bas reliefs (2013) se présente comme un archivage de toutes les marques laissées sur les cimaises d’un espace d’exposition : les empreintes des accrochages passés ont été relevées et grisées au crayon sur de grands lés de papiers, eux-mêmes découpés et reliés pour constituer les 294 pages de cet exemplaire unique.

L’élément sculptural minimaliste intitulé Module pour La conquête de l’espace (…) (2013) a quant à lui été imaginé comme le réceptacle de la réunion fantasmée des cinquante exemplaires fabriqués du livre La conquête de l’Espace. Atlas à l’usage des artistes et des militaires de Marcel Broodthaers.

Enfin, une partie de l’ensemble La mort du livre (2012) est exposée. Sur des dizaines de feuilles au format A4, Julien Nédélec a procédé au recensement de chaque dernier mot de sa bibliothèque personnelle. Les termes, dont les lettres sont découpées dans le papier, apparaissent délicatement sur les pages légèrement détachées des cimaises. L’exposition Les récits proches mentent est l’occasion d’accéder à un ensemble d’oeuvres caractéristiques de la pratique de Julien Nédélec : conçue avec une grande économie de moyen, chaque pièce donne beaucoup à interpréter.


EN

Both protean and poetic, Julien Nédélec's work ingeniously explores the fields of language, archiving and also classification. Enriched with references to art history, mathematics and literature, his work - the fruit of an inquisitive mind - ably navigates at the frontiers between different mediums. The artist surveys them, examines them and plays with them; such as when he explores the relationship between a unique work and the artist’s multiple. The four pieces by Julien Nédélec are constructed around key elements and notions such as paper, compilation, archiving and the artist’s book.

The piece Retitrer (2012) is a collection of 34 photographs from the book Titrer, previously published by Zédélé. Adopting a model inspired by a list Richard Serra produced in 1967-1968, Julien Nédélec listed action verbs relevant to his own artistic approach, in particular his relationship with paper: tear, scratch, crease and cut. Becoming his working protocol, these actions were then realised and the results photographed and assembled in a work lying somewhere between photography book and sculpture.

With Retitrer, Julien Nédélec upends logic by using an artist’s multiple as the framework for a unique work. Le livre des très bas reliefs (2013) is presented as an archive of all the marks left on the walls of an exhibition space: the imprints of previous hangings were lifted and darkened with pencil on long lengths of paper, themselves cut and bound to form the 294 pages of a unique book. The minimalist sculptural component entitled Module pour La conquête de l’espace (…)_ (2013) was conceived as a repository for an imagined reunion of the 50 produced copies of the book ‘La Conquête de l’Espace. Atlas à l’usage des artistes et des militaires’ by Marcel Broodthaers.

Lastly, a part of the set La mort du livre (2012) is exhibited. On dozens of A4 sheets of paper, Julien Nédékel has taken an inventory of each last word from his personal library. The terms, whose letters are cut out in the paper, appear delicately on the pages which are slightly detached from the wall. The exhibition Les récits proches mentent is the opportunity to view a collection of works characteristic of Julien Nédélec’s approach: conceived with a great economy of means, each piece offers much to interpret.