You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

Rainier LERICOLAIS Editions.
March 1 — March 5, 2011
See available works :

Lancement de Volume 1 – Rainier Lericolais
Signature le 5 mars, 17h-20h, signature de Volume 1 et exposition Éditions, des multiples et éditions réalisées par Rainier Lericolais.

Volume 1
Ouvrage monographique, bilingue français-anglais, qui présente l’ensemble du travail plastique et musical de Rainier Lericolais, artiste français né en 1970.
Textes de : Judith Quentel, Christine Macel, Julie Ramos, David Sanson
Coéditions Roven éditions, collection Aires et conseil général de l’Essone / Domaine départemental de Chamarande, centre d’Art contemporain

Tirage de tête de 20 exemplaires numérotés et signés contenant un carton perforé (constellation du cygne), un disque 45T (88 constellationsjouées à l’orgue de barbarie) le tout dans une boîte sérigraphiée,
Prix : 500 euros

Graphisme : FLAG Aubry/Broquard
19 x 28,5 cm
168 p.
Quadrichromie
Isbn : 978-2-918450-06-1
Prix : 25 euros
Diffusion/Distribution : Les Presses du réel
Partenaires : Frac Limousin, Limoges ; Galerie Frank Elbaz, Paris ; Marion Meyer Contemporain, Paris ; Alice Travel Cie

“Notons que les procédés ouverts à l’imprévisible instaurent une complicité entre l’artiste et le regardeur, dans la surprise de l’image obtenue et dans l’interrogation de ses référents, de son origine, de ses causes. Il n’est pas fortuit que l’exposition personnelle de Rainier Lericolais organisée au Domaine de Chamarande accueille un « cabinet de curiosités ». Il réactualise la pratique de ce que l’on appelait aussi « cabinet d’art et de merveilles » (Kunst- und Wunderkammer) et qui rassemblait aux XVIe et XVIIe siècles des collections de choses trouvées comme inventées (fig. 4). À leur sujet, Krzysztof Pomian relève qu’ils offrent une vision des objets reposant sur le jeu des analogies, des correspondances, des similitudes, qui permet de faire communiquer le visible et l’invisible. Porté par la pulsion du voir, mais aussi du savoir, le cabinet de curiosités de Lericolais est l’emblème d’un regard ouvert à l’étonnement et à la contamination réciproque des choses, des significations et des imaginaires. Rien de plus, mais aussi rien de moins, ne préside par exemple à la contemplation des filaments lumineux que forme une cerise tourbillonnant dans du champagne (Alcool, 2008-2009). “ 

Voici l’analyse lucide et sincère que  propose Julie Ramos dans l’ouvrage consacré à l’artiste – Volume 1″- coédité par de nombreux acteurs dont Les éditions Roven et le Conseil général de l’Essonne -via le Domaine départemental de Chamarande- , admirablement designé par le collectif suisse des graphistes Flag.

C’est donc un retour sur ce cabinet curieux qu’opère l’artiste dans la librairie, profitant de la curiosité -précisément- inhérente au flâneur épris de livres d’art qui, chez Florence Loewy vient assouvir plus que des désirs littéraires … et profite de l’occasion qui lui est donnée pour articuler sa pratique de l’exposition à Chamarande avec les interstices fonctionnels (et fictionnels) de la librairie.

On ne reconnaît plus très bien ce qui relève de multiples, des livres déjà là, des objets enfin, collectionnés par Rainier Lericolais ; mais, quoiqu’il en soit, le choix de l’ensemble permettra d’apprécier des références et des dispositifs personnels que le livre « Volume 1″ propose, expose et continue de re-visiter, dans les moindres détails.

L’oeuvre de Rainier Lericolais, au travers de ses livres, enregistrements ou expositions ; par le biais de cet ouvrage aussi complet qu’ »ouvert à l’imprévisible », est avant tout une expérience du contact, notamment pour celui qui prend toujours pour point de départ une image « mentale ».  

Quiconque a eu la chance d’apprécier et de mesurer le potentiel de cet artiste lors d’une performance musicale ou d’une exposition, de son plaisir d’aller « à l’encontre »,  jusqu’au bousillage programmé des formes finalement « sublimées », ne peut qu’être emporté par ce qu’il voit ou ce qu’il perçoit.  

Finalement, l’idée d’un livre qui ferait le point sur un travail engagé depuis plus de quinze ans, au sein d’une génération d’artistes fortement soutenue et avec qui Rainier Lericolais a par ailleurs partagé sa formation, est née de cette expérience plastique et multipistes.  Entre onde infinie et souffle de carton : l’oeuvre est là.

Judith Quentel, 2011