You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

Eva Barto & Sophie Bonnet-Pourpet


The Gift Society

Sous couvert de l’apparence anodine d’un jeu majoritairement abstrait, sans règle, et portant des marques de seconde main, The Gift Society ambitionne d’initier les plus jeunes aux ambiguïtés que convoque le geste d’offrir (et celui de recevoir).
Ce jeu a été conçu pour passer de mains en mains, pour être interprété, pour être augmenté, pour être bricolé, pour être dérouté. L’usage et « l’usure » lui donne sa valeur.
The Gift Society est pensé pour engager différemment l’attention, à rebours de la marchandisation du jeu et de sa banalisation. Il aborde la pédagogie comme une somme de dons et de rétentions.
Il invite à reconsidérer la « machine à offrir », à mettre de l’attention dans l’échange et ses attentes, à en réinventer les formes, singulières et signifiantes. Le transfert de la boîte, acté par celui ou celle qui l’adresse, est partie prenante du jeu.
Volontairement The Gift Society n’a pas l’apparence d’une chose dédiée aux enfants, il en absorbe d’autant plus leur curiosité. Il n’a pas la nécessité de leur être présenté comme un jeu, au contraire. Il peut être la propriété partagée d’un adulte et d’un enfant, de plusieurs enfants de cercles différents,…
The Gift Society est un jeu « de société » à sa manière. Son prototype Offering children’s books to a CIA agent, fait référence à la tradition des jeux pour enfants, qui sous des apparences inoffensives s’avèrent être des outils de formatage de la société. Il conscientise la puissance politique du jeu et de ses pouvoirs.
Dans la tradition des jeux bricolés dans les marges de l’activité productive principale, usant de ses outils et de son savoir-faire, l’édition The Gift Society apparaît sous l’intitulé | made on break hours | et débute une série de réalisations attenantes conçues par Eva Barto et Sophie Bonnet-Pourpet sur leur « temps libre » — abstraction poreuse conduisant des considérations plus larges sur les économies parallèles et le statut critique d’« activité accessoire ».
Depuis 2016 Eva Barto et Sophie Bonnet-Pourpet partagent une recherche manipulant les ambiguïtés de l’offrir. Les objets ou gestes qu’elles présentent sont liés par des considérations sur les économies du don et leurs contradictions.

2021
55 x 40 x 4,5 cm
Matériaux hétéroclites
50 ex. faits main
Conception Eva Barto, Sophie Bonnet-Pourpet
Édition | made on break hours |

Price on Request