You can still browse on our previous website. Please ask for prices and availaibility.

Eric Tabuchi


HYPER TROPHY

HYPER TROPHY regroupe 12 séries de 28 photographies chacunes, relatives au paysage vernaculaire français. Au travers de sujets hétéroclites – restaurants chinois, stations service recyclées, skateparks et autres constructions approximatives – HYPER TROPHY dresse, loin des images toutes faites, une cartographie de la marge. En 336 photographies prises exclusivement dans un rayon de 250 km autour de Paris et couvrant six années de travail, le livre, conçu sous la forme fictionnelle de l’archive, explore par la bordure les mutations du territoire commun – celui des Z.A.C., des routes nationales, des périphéries, de tous ces lieux dont la vocation est d’abord d’être traversés et dont la modestie servirait de fil conducteur.

Par le principe de l’accumulation ainsi que par le choix de ses sujets, HYPER TROPHY produit en quelque sorte une “hyper banalité”, un témoignage bien concret mais en définitive onirique, relevant autant du documentaire que du “road movie”, du réel que de la fiction. Objet équivoque, théâtralement objectif, à la fois distancié et mélancolique, chaotique et ordonné, austère et séduisant, complexe et évident, HYPER TROPHY pourrait se résumer en une formule synthétique – sorte de quadrature de l’hexagone – une évidence totalement rondeaulienne : “HYPER TROPHY c’est du Becher Pop”.
Eric Tabuchi, artiste d’origine danoise et japonaise, décrypte son pays d’adoption pour le reformuler et ainsi, d’une certaine manière, se l’approprier.

2010
16,5 x 21 cm, 2 coffrets de 6 fascicules brochés de 40 pages (168 ill. coul.)
Impression offset
Edition limitée à 500 exemplaires. Les deux coffrets sont également disponibles rassemblés dans un tirage de tête, avec six photographies originales numérotées et signées.
+ 2 livrets avec un texte de Benjamin Rondeau et Marcelline Delbecq.


100 €

Alphabet Truck – vol.2
Vingt-six culs de camions photographiés sur des autoroutes vides, représentant chacun une lettre de l’alphabet (vingt-six photographies sous étui) : un projet virtuose sur le thème du language et du déplacement.
Chaînon manquant entre The back of all trucks passed while driving from Los Angeles to Santa Barbara de John Baldessari et Auchan, l’alphabet des marques de Claude Closky, Alphabet Truck, achevant un travail qui représente plusieurs milliers de kilomètres parcourus pendant plusieurs années, pousse les logiques burlesques ou compulsives des pièces d’Eric Tabuchi en une quête presque dérisoire de ce qui pourrait constituer ses origines danoises et japonaises. À travers le langage (Alphabet) et le déplacement (Trucks), Alphabet Truck interroge donc, au-delà de son aspect formel et référentiel, les notions d’appartenance, d’identité et de mixité.
2009
15,5 x 19,2 cm
26 cartes offset sous étui
Edition limitée à 600 exemplaires
Nouvelle édition (nouvel alphabet) d'Alphabet Truck paru en 2008 (épuisé).

26 €

Aura / ZEN

Un inventaire lexical autant que graphique composé de noms collectés sur des voitures, qui interroge l’opposition entre le fond et la forme, au cœur du travail de Tabuchi.

Poursuivant un travail commencé avec Alphabet Truck et TWENTYSIX ABANDONED GASOLINE STATIONS, Eric Tabuchi propose ici une série de « slogans » composée de noms collectés sur des voitures produites en séries limitées. Généralement attribués aux modèles « bas de gamme », ces patronymes, convoquant l’imaginaire réducteur de la culture publicitaire, ambitionnent de les valoriser. Entre langage des formes et formes du langage, message et image, les photographies accolées deux à deux produisent des associations hyperboliques, sorte de marketing au carré, mettant en évidence le caractère dérisoire de cette surenchère sémiologique.
Inventaire lexical autant que graphique, aura / ZEN témoigne, par cette opposition fond / forme, d’une double identité qui constitue, pour Tabuchi, la substance même de son travail.

2009
15 x 10,5 cm, agrafé
Offset, 48 pages (44 ill. coul.)

9 €

TWENTYSIX ABANDONED GASOLINE STATIONS
Vingt-six stations services abandonnées (vingt-six photographies sous étui) : un projet sur le thème de la route, de la non-architecture et de l’errance, renvoyant au livre d’artiste fondateur d’Ed Ruscha(1963) et témoignant autant des mutations du paysage périurbain que du fantasme de l’après d’un hypothétique désastre.
Suite et contre-champ possible d’Alphabet TruckTWENTYSIX ABANDONED GASOLINE STATIONS prend le prétexte du livre de Ruscha, TWENTYSIX GASOLINE STATIONS, pour traiter, sous la forme d’une typologie des stations services abandonnées, des accointances et des oppositions qu’entretiennent les approches objectives et romantiques dans la pratique photographique.
Entre objectivité et fiction, les vingt-six stations abandonnées – exclusivement prises dans une Île-de-France étendue – témoignent en effet autant des mutations du paysage périurbain sous les effets de la concentration des réseaux routiers que du fantasme de l’après d’un hypothétique désastre dont elles seraient l’une des manifestations les plus significatives.
Ainsi, en prenant la forme d’un archivage méthodique des ruines de notre passé proche dans leur dimension la plus commune, l’apparente neutralité de TAGS, en décrivant un univers réduit à l’abandon, ressemble finalement plus à l’un de ces récits d’anticipation qui hante la série B américaine et  dont le narrateur, dans ce road movie désolé, ferait figure de rescapé.
Travaillant comme toujours sur le territoire photographique de l’entre-deux aussi bien géographique que temporel, TAGS participent sur le fond des mêmes ambiguïtés dialectiques que du sujet dont elles traitent.
2008
15,5 x 19,2 cm
26 cartes offset sous étui
Edition limitée à 500 exemplaires

75 €